LOOKS

HOW WEAR DESIENA SHOES #1

HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1
HOW WEAR DESIENA SHOES #1

C’est l’été à Paris, il fait beau, il fait chaud. Il est temps de sortir se balader, prendre des cocktails et faire un peu de shopping histoire de bien en profiter. Alors, pour ma part, je vous ai concocté deux manières de porter les chaussures de la marque De Siena, avec qui je collabore, pour cet été.
Celle-ci est la première, un look plutôt « détente » histoire d’être à l’aise, parce qu’à Paris, on marche beaucoup, beaucoup. 
Mais laissez-moi tout d’abord vous parler de De Siena.
C’est en fait une marque créée en 2010, les chaussures sont concoctées par un atelier Italien très renommé mondialement. D’ailleurs la production est réalisée en Italie. Les chaussures sont conçues pour avoir cette touche de sensualité avec un zest de romantisme. Personnellement, je perçois les collections de De Siena comme un véritable objet de désir, une fusion entre réalité et conte de fées pour cette femme déterminée à réaliser ses rêves.
Les chaussures de la dernière collection ont l’avantage d’être diverses, c’est-à-dire faites chacune de matériaux différents, de formes différentes, plates ou très élevées, ou même caressant le pied.
C’est une collection pop-sensuelle, de la couleur et du romantisme et chez The Coffee Knafeh, on adore ça!

C’est une paire de chaussures faisant partie des « Soft laced heels & flats », qui est une partie de la dernière collection Printemps-Été 201, que je porte dans cette série de photos.
Une trop belle pépite, une chaussure faite de python imprimé, qui fait assez urbain et c’est avec un look total black que j’ai décidé de la porter malgré la saison estivale.
Le must-have du moment étant un top-off-shoulder de la marque Weekday, avec un pantalon en carotte high-way Asos. On n’oublie pas le «believe in details», vu que j’y ai ajouté un choker style ceinture, et une casquette de baseball en suédine ainsi que le collier que je ne lâche jamais (Neila Romeyssa en calligraphie arabe).
Un mix de street et de finesse, why not?

Credits pictures : Ylenia Cuellar