LOOKS

Le shanghaï pour femmes : pourquoi pas ?

Desktop25

Ce vêtement que tout le monde connait en Afrique du Nord, voire même partout dans le monde, est considéré comme un réel patrimoine en Algérie. Aujourd’hui je vous en parle !

 

C’est bien ça : le shanghaï, vêtement favoris de nos chers grands-pères, qui ont d’ailleurs tendance à l’accompagner d’un béret, d’une marinière, ou à l’accessoiriser avec une cigarette à la main, ou un petit café… Les femmes quant à elle, se contentent d’admirer leurs maris, pères ou fils, car on ne va pas se mentir, le shanghaï, quand il est bien choisi, et qu’il s’agit également de l’authentique tissu (le bleu de chine) : leur va comme un gant. Mon grand-père était d’une telle élégance quand il le portait…

Le shanghaï a une très jolie histoire, il s’avère que le bleu de chine a été introduit en Algérie entre les deux guerres mondiales, par des marins chinois. Des opérations de troc s’étaient développées entre les dockers algériens et ces marins qui venaient pour la plupart du port de Shanghai. Les marins chinois prenaient des produits locaux et donnaient, en échange, leurs costumes de travail. Avec le temps, les dockers algériens ont pris l’habitude de porter le bleu de Shanghai qui constituait pour eux un vêtement nouveau et presque luxueux pour la période. Ce phénomène s’est également répandu dans les autres ports de la Méditerranée où l’on voyait la mode du bleu de Shanghai se développer à partir des années cinquante.

Concernant l’entretien du costume, il s’avère que le bleu de chine est un tissu assez particulier. J’ai donc mes recettes de grand-mères qui pourraient surement vous aider si vous voudriez vous en procurer un.
En fait, il est possible qu’au fil du temps, la couleur bleue vire, qu’elle s’éclaircisse ou qu’elle devienne plus foncée. Après l’achat du costume, il faut toujours le tremper dans de l’eau mélangée au vinaigre et au gros sel et ce, avant de le porter (ne soyons pas pressée). De plus, il ne faut ni l’exposer au soleil au moment du séchage, ni l’essorer : cela risque de faire perdre la couleur authentique du tissu.

Et puis je me suis dite : « pourquoi les femmes ne le porteraient-elles pas elles aussi ? » Alors je me suis simplement accaparée celui de mon grand-père pour voir ce que cela pourrait donner. Et mine de rien, le résultat a un côté très boyfriend, il faudra juste, à mon propre avis, l’accessoiriser d’une autre manière, histoire qu’il y ai plus de finesse, de féminité, d’élégance… Il nous suffit juste de l’assembler à notre propre style, je sais que ça peut paraître compliqué, et que les femmes ont tendance à avoir peur de perdre toute féminité dans ce qu’elles portent, je sais que c’est dur de se dire que porter du large sur large ne serait pas joli à voir… Mais tout dépend de la manière dont on voit la chose. Et c’est dans la subtilité qu’il faudrait prouver que l’on peut rester féminine à travers ce costume. 


Un exemple ? Je commence par le plus facile : la paire de talons. Des sandales à talons, des boots pour l’automne, et des chaussures plateformes pour celles qui comme moi, adorent ce style-là ! Mais ce à quoi il faudra penser, c’est de s’assurer que le pantalon du costume soit bien retroussé ou qu’il ai une coupe qui arrive juste au-dessus de la cheville. C’est dans le détail que tout se remarque, et que tout change… #BelieveInDetails ! 


Un autre exemple ? Le léger decolleté. Et quand je parle de décolleté je ne cherche en aucun cas à ce qu’il soit vulgaire. Un petit col bateau, ou peut-être un col v (même si j’ai un peu de mal avec le « v » en ce moment…) pourraient faire l’affaire. On oublie pas les bijoux (perso : petit collier, grosses boucles d’oreilles…). 


Un dernier pour la route ? Allez ! J’ai pensé au crop top pour ceux qui n’aime pas les petits décolletés. Vu que le pantalon du costume est un taille haute, ce sera mignon de laisser visible une toute petite partie du ventre.
Bon, cela ne reste que des idées pour celles qui n’aiment pas forcément le « large sur large ».

Pour les photos que vous voyez là, j’ai porté un top blanc sans manches, j’ai mis mes petites mûles FILA. Ce qui a donné un look très « chill », et hyper confortable. On peut vraiment porter le shanghaï un peu partout : pour sortir se balader, le week-end, ou même pour un café entre amis. Alors pourquoi ne pas l’adopter ?
Après tout, l’histoire du shanghaï est tellement belle qu’il serait encore plus judicieux de dire que par la suite, il a commencé à être porté par des femmes. Un costume qui restera toujours dans l’air du temps…

 

20993908_1830953693813153_8748841908359657424_n

 

21105708_1830953700479819_8929971405800215600_n